Menu

FAQ

Pourquoi voulez-vous faire cette marche?

La guerre en Syrie est la plus grande crise humanitaire de notre époque. Nous ne pouvons pas être témoin de cela plus longtemps. Nous voulons transformer ce sentiment d’impuissance en action. Nous voulons attirer l’attention du monde entier sur le fait que des civils meurent constamment. Nous ne voulons pas nous impliquer politiquement, mais nous voulons la fin des bombardements à Alep et dans les différents villes et territoires nécessitant une aide humanitaire afin que cette aide puisse être bénéfiques aux personnes aux personnes actuellement dans le besoin.

Pourquoi Alep?

Alep est devenue le champ de bataille le plus sanglant de Syrie. Des bombes y sont constamment larguées et son siège privent les habitants d’Alep d’aide alimentaire, médicale, ou de toute forme que ce soit. Alep est devenu le symbole de la plus grande

Pourquoi devrais-je vous rejoindre?

Rejoins-nous si tu te sens révolté à l’idée que des innocents soient tués. Rejoins-nous si tu ne peux plus supporter l’idée de ne rien faire à cela. Rejoins-nous si tu crois au pouvoir de notre voix. Et si tu n’y crois pas mais que tu es prêt à remettre en question cette conviction, rejoins-nous aussi. Rejoins-nous si tu te souviens du pouvoir des manifestations pacifiques qui ont changées le cours de l’Histoire (te souviens-tu de Ghandi? Te souviens-tu de la marche de Martin Luther King ?). Rejoins-nous si tu penses que l’arrêt des bombardements et la mise en place d’une zone humanitaire démilitarisée sont absolument obligatoires et nécessaires, de manière immédiate. Après tout, c’est comme dans un vote où chaque voix compterait. Chaque participant compte.

Rejoins-nous sur facebook »

Que va-t-il se passer une fois arrivés en Syrie?

Nous avons l’intention se faire entendre par les Nations Unies et autres entités capables d’arrêter le massacre des civils syriens avant d’arriver à la frontière. Nous ne voulons pas d’avantage de souffrance et de victimes.

Nous ne sommes pas des experts, mais des gens ordinaires. Il ne s’agit pas pour nous de connaitre ou non des solutions. Il s’agit d’impliquer des personnes qui trouveront ces solutions.

La marche finale entre la frontière turco-syrienne et Alep est une très courte étape de la marche. Chaque étape est importante pour montrer combien de personnes y participent, pour soutenir les réfugiés que nous rencontrerons en chemin, pour montrer que nous nous soucions de ce qui se passe en Syrie. La Syrie est une destination, mais ce n’est pas un but – l’intégralité du parcours et le soutien en route sont tout aussi importants.

Qui organise la marche?

Nous sommes des personnes qui refusent de rester impuissantes. Nous voulons partir aider des gens comme nous, à la seule différence qu’ils n’ont pas eu la chance de naître à Berlin, à Londres, ou à Paris. Désormais, nous ne tolèrerons plus le siège d’Alep. Des civils pour d’autres civils, nous allons marcher main dans la main, de Berlin, en passant par la République Tchèque, l’Autriche, la Slovénie, la Croatie, la Serbie, la Macédoine, la Grèce et la Turquie, jusqu’à Alep. Nous sommes juste des personnes anonymes et de tous milieux. Nous ne représentons aucun parti politique ou aucune organisation.

Ce mouvement a été initié par Anna Alboth, journaliste et auteur du blog The Family Without Borders. L’équipe qui organise la marche s’est agrandie en quelques jours et compte aujourd’hui des dizaines de participants de différents pays.

Appartenez-vous à un mouvement politique ou à une ONG? Est-ce que cette marche a une quelconque appartenance politique ou idéologique?

Cette marche ne prête allégeance qu’à la paix et à l’espoir, pour Alep et les autres villes et villages syriens. Il faut arrêter les bombardements et créer une zone d’aide humanitaire. La guerre en Syrie est complexe. La justice doit naître au sein du conflit syrien et nous devons pour cela laisser les cours et tribunaux décider de qui est coupable, et de quels crimes. Ce qui prime aujourd’hui est l’arrêt du massacre et des bombardements de personnes innocentes, ainsi que d’infrastructures cruciales comme les hôpitaux.

Quel est notre but?

Nous voulons agir par tous les moyens, en offrant nos talents, en faisant part de notre détermination personnelle et par le biais de décisions concrètes pour arrêter le massacre des civils à Alep et dans tout autre endroit de Syrie. Notre but est de clamer un “non” à la guerre, “non” aux atrocités et “non” aux massacres, et de se lever tous ensemble aux côtés de nos amis syriens.

–  Nous voulons nous lever pour montrer aux politiciens que nous sommes accablés par leur manque d’action et que nous voulons une décision immédiate de la manière d’arrêter ce qui est en train de se passer.

–  Nous voulons nous lever pour la fin des bombardements en Syrie.

–  Nous demandons la mise en place d’une zone humanitaire protégée et démilitarisée.

–  Nous voulons faire part de notre solidarité quant à la situation en Syrie et leur faire savoir que nous nous soucions d’eux.

–  Nous voulons attirer l’attention sur ce qu’il se passe en Syrie. Nous voulons faire naitre les conversations, les intérêts et commentaires à ce sujet au lieu de se contenter de faire défiler les actualités sur Facebook.

Combien de temps va durer la marche?

Cela pourrait prendre trois mois et demi avant d’atteindre la frontière syrienne. Nous ne nous attendons pas à ce que chacun fasse l’intégralité du parcours. Nous envisageons la marche comme une course-relais solidaire.

Jusqu’où voulez-vous aller?

Le but de la marche est de se rendre à Alep. Nous essaierons d’aller aussi loin que possible. Quoiqu’il en soit, si des raisons légales, logistiques, ou de sécurité nous en empêchent, nous trouverons un autre moyen d’envoyer notre message à Alep depuis la frontière turco-syrienne.

Où allons-nous dormir?

Nous allons essayer de trouver des terrains de camping et auberges sur le chemin et nous informerons de cela. Nous contactons actuellement des associations pour mettre en place des hébergements privés, ou l’accès à des gymnases, mais dans les cas extrêmes vous devez être capable de dormir en faisant du camping sauvage. Il faut donc savoir que chaque participant devra trouver son hébergement de lui-même.

Et pour les repas?

Nous ne pourrons pas prendre en charge la nourriture ou organiser une restauration sur place. Mais nous vous indiquerons sur la route les possibilités d’approvisionnement. Nous vous prions d’être conscient de la nécessité de prévoir vos propres repas. Nous travaillons à la possibilité d’un approvisionnement en eau chaude durant la marche.

Est-ce que la marche est adaptée aux familles?

Au sein de l’Union Européenne la marche ne devrait pas être risquée pour les enfants, mais nous vous prions d’être attentifs à la capacité de votre enfant à entreprendre une telle marche dans des conditions hivernales. Veillez noter que la participation de votre enfant à la marche en va de votre responsabilité en tant que parent/tuteur légal de l’enfant dont vous êtes en charge.

Veuillez aussi être au courant des lois de votre pays d’origine et du pays dans lequel vous marcherez concernant la responsabilité de l’adulte accompagnant envers l’enfant dont il prend soin. Il semble nécessaire de mentionner que la plupart des organisateurs ont décidés de ne pas emmener leurs enfants avec eux.

Est-ce que les personnes à mobilité réduite peuvent se joindre à vous?

Tout le monde peut joindre la marche. Cependant, soyez conscients des difficultés potentielles venant du fait que c’est une marche qui comprend souvent des lieux presque inaccessibles. Vous devez considérer de quelle manière les circonstances pourraient vous affecter, à vous ainsi qu’à votre santé. Pour ce qui est des problèmes pratiques, par exemple : il a très peu (et parfois pas du tout) d’accès aux toilettes sur la route. De plus, les routes ne seront pas toujours idéales, la température pourrait parfois atteindre la barre des négatifs, etc. Nous vous prions donc de prendre ces obstacles en considération et de décider par vous-même. Vous et vous seul pouvez savoir le degré d’influence de votre handicap. S’il s’avère que vous ne pouvez vous joindre à la marche physiquement, nous serons très heureux que vous la souteniez en ligne.

Puis-je joindre la marche pour une partie de la journée? Comment?

Oui, vous pouvez. Vous pouvez vous joindre à nous pour quelques heures, une journée, quelques jours ou semaines. Vous pourrez vous informer des avancées en direct de la marche sur notre page internet, ainsi que de la feuille de route pour plus d’informations concernant les dates et heures. Nous ajouterons plus de détails à ce propos régulièrement.

Combien de km allons-nous faire par jour?

Notre moyenne sera de 20km par jour, mais selon les conditions météo et les lieux, cela pourrait varier de 15 à 25km par jour.

Est-ce que la route pour Alep sera sans danger?

Nous travaillons avec différentes autorités pour rendre la marche sans danger pour tous les participants. De manière générale, en zone UE, la marche n’est pas considérée comme dangereuse de toute façon. Pour ce qui est de la Turquie et de la Syrie, nous coopérerons avec des autorités locales pour emprunter le chemin le plus sûr possible.

Je ne peux pas rejoindre la marche pour Alep. Mais comment puis-je aider?

Nous aimerions beaucoup que vous soyez à nos côtés, mais nous comprenons que ce n’est pas toujours possible. Vous pouvez aider de beaucoup d’autres façons. Premièrement, en diffusant la nouvelle au sujet de la marche. Plus il y aura de personnes au courant de la marche, mieux ce sera ! Pensez à utiliser le hashtag #CivilMarchForAleppo .

Deuxièmement, en nous aidant à distance, soit en contact une école locale de votre ville qui laisserait les participants se reposer une nuit, soit en logeant directement des participants chez vous, ou en les soutenant tout au long du trajet avec un thé chaud.

Share on Facebook Twitter